Message d'erreur

Deprecated function : The each() function is deprecated. This message will be suppressed on further calls dans menu_set_active_trail() (ligne 2405 dans /home/var/vhosts/ecole-momignies.be/httpdocs/includes/menu.inc).

Présentation

Découvrir l'école en image !

Facile d'accès, notre école dispose d'infrastructures adaptées aux besoins scolaires actuels :

  • Salle d'éducation physique et de psychomotricité.
  • Classes spacieuses.
  • Restaurant scolaire.
  • Espace de détente.
  • Cour de récréation spacieuse.
  • De nombreux espaces verts.
  • Espace gestion de l'environnement (compost, verger, potager,...).

Parking réservé au personnel de l'école mais de nombreuses possibilités de stationnement dans la rue de la Gendarmerie.

L'encadrement est constitué de :

  • la Directrice.
  • la correspondante Comptable.
  • le personnel enseignant : primaire et maternel, maîtres spéciaux (cours philosophiques, néerlandais, éducation physique, psychomotricien).
  • le personnel de maîtrise (préparation des repas et entretien des bâtiments).

Cadre de vie

L'école se situe dans un écrin de verdure.

Il s'agit de pavillons plein-pieds (facilement accessibles pour les enfants à mobilité réduite).  Les classes y sont spacieuses et lumineuses.
Un accès aux toilettes est prévu dans chacun des pavillons.

La structure physique de l’école nous offre de nombreuses possibilités d’aménagement des zones récréatives. La cour est sécurisante et spacieuse (pelouses arborées, zone asphaltée, toilettes, préau…).

Nouveauté 2019 : un module de jeux sera installé pour nos élèves de maternels et des petites classes primaires.

Notre système pédagogique et nos valeurs

Nous travaillons avec des classes multi-niveaux qui ne dépassent pas un nombre de 15 élèves par classe. Si certains aspects de ce type de classe sont appréhendés par les familles, de nombreux avantages sont aussi mis en avant. Passés les premiers jours de cette cohabitation originale, les élèves en tirent de multiples bénéfices.

* Les progrès au niveau du langage se marquent davantage chez les enfants plus jeunes au contact des plus âgés.

* On constate une avancée plus rapide vers l'autonomie de chacun. En effet, les cours ne se donnent plus de manière magistrale puisque l'enseignant se partage entre les différents groupes. Les enfants doivent apprendre à travailler sans les consignes permanentes de celui-ci.
Si l’enfant est en difficulté scolaire, il bénéficie d’un enseignement plus individualisé, ainsi que de la présence et de l’aide d’élèves plus âgés. Pour les élèves plus avancés, c’est aussi l’occasion d’aller plus loin dans l’apprentissage.
À l'inverse des classes plus homogènes, la remédiation se fait de manière immédiate et spontanée puisque l'enfant en difficulté peut profiter des cours du niveau inférieur pour retravailler ponctuellement des bases mal acquises ou mal comprises.

* Ce type de classe fait la part belle à l'entraide et à la coopération. En effet, les grands aident les plus petits, soit de façon directe, soit de façon indirecte en devenant "des modèles à suivre". Réciproquement, les petits aident les grands à se voir grandir et valorisent l'image qu'ils se font d'eux-mêmes à travers leur capacité à prendre en compte les plus jeunes.
Au niveau des apprentissages, un élève en difficulté trouvera de l'aide en un partenaire dans un système de tutorat.

* L'échelonnement des apprentissages sur plusieurs années diminue considérablement le stress chez l'enfant qui se voit évoluer à son rythme, en fonction d'objectifs clairs et réalisables dans le temps, sans pression. De telles conditions favorisent nettement les apprentissages.

L'avis de la directrice au sujet des classes multi-niveaux

Aux parents qui appréhenderaient le passage de leur enfant dans une classe multi-niveaux, sous prétexte que cela pourrait le freiner dans ses apprentissages par la cohabitation avec des élèves d'un niveau "inférieur", je répondrais ceci : "Vos inquiétudes sont légitimes mais reflètent un manque de compréhension du fonctionnement d'une classe. En effet, imaginer que, dans une classe "homogène", prenons par exemple une 4e primaire, on ne retrouvera que des élèves d'un même niveau est un leurre. L'hétérogénéité y est bien présente et l'enseignant doit composer avec. Ce n'est pas parce qu'un groupe d'enfants est né la même année qu'il évolue et apprend de la même façon et au même rythme.
Je citerai les 7 postulats de Burns :

1 - Il n’y a pas 2 apprenants qui progressent à la même vitesse.

2 - Il n’y a pas 2 apprenants qui soient prêts à apprendre en même temps.

3 - Il n’y a pas 2 apprenants qui utilisent les mêmes techniques d’étude.

4 - Il n’y a pas 2 apprenants qui résolvent les problèmes exactement de la même manière.

5 - Il n’y a pas 2 apprenants qui possèdent le même répertoire de comportements.

6 - Il n’y a pas 2 apprenants qui possèdent le même profil d’intérêt.

7 - Il n’y a pas 2 apprenants qui soient motivés pour atteindre les mêmes buts.

En termes d'autonomie, de participation en classe, d'échanges et d'organisation, nos types de classes apportent un vrai plus. Nos élèves apprennent plus rapidement à se prendre en charge et sont mieux préparés pour appréhender le passage en secondaire."

Les enfants à besoins spécifiques

Dans nos classes, des aménagements raisonnables sont mis en place pour les enfants à besoins spécifiques tels que les enfants dyslexiques, dyspraxiques, dyscalculiques, multi-dys, etc.

Qu'est-ce qu'un aménagement raisonnable?

Un aménagement raisonnable est une mesure concrète permettant de réduire, autant que possible, les effets négatifs d’un environnement inadapté sur la participation d’une personne à la vie en société.

Dans l’enseignement, l’aménagement pour un élève avec un handicap peut prendre différentes formes. Il peut être matériel ou immatériel, pédagogique ou organisationnel. Il s’agit donc de toute mesure prise en fonction des besoins de l’élève en situation de handicap pour qu’il puisse accéder aux apprentissages, participer (aux cours, aux activités scolaires) et progresser sur un pied d’égalité avec les enfants qui ne sont pas en situation de handicap. Il ne s’agit pas de les avantager mais de compenser les désavantages liés au handicap et à un environnement inadapté.  

                                                                                                                                                   A l’école de ton choix avec un handicap . Les aménagements raisonnables dans l’enseignement. Bruxelles, juin 2013      
                                                                                                                                                                                                                                      
                                                                                                                                                                                                     

Voici quelques exemples d'aménagements pour les enfants...

Dyslexiques, dysorthographiques, dyscalculiques, dyspraxiques :

- relecture orale des consignes par l'enseignante pour vérifier que celles-ci sont bien comprises.

- on évite les copies recto-verso.

- aucune obligation de lire à haute voix devant l'ensemble de la classe.

- octroi de temps supplémentaire accordé lors des exercices.

- octroi de plus de temps lors des évaluations ou des examens ou réduction du nombre de questions.

 

 - adaptation possible du CEB sur demande.

 

- épreuves orales privilégiées plutôt qu’écrites.

 

- feuilles de cours aérées et polices d'écriture adéquates.

 

- davantage d'autorisation de copier ou scanner une feuille de cours ou une synthèse. Copie du journal de classe facilitée.

 

- choix d’un apprentissage collaboratif et de l’entraide entre élèves (certains élèves prennent note pour les élèves qui ne savent pas écouter et prendre note en même temps)

 

- autorisation d’utiliser l’outil informatique en classe.

- accès à des cours en format numérique.

- acceptation de la production d’écrit sur ordinateur avec correcteur orthographique pour l’enfant dysorthographique.

- utilisation de la calculatrice autorisée lorsque la compétence utilisée n'est pas purement le calcul.

- octroi de temps supplémentaire accordé lors des exercices.

- octroi de plus de temps lors des évaluations ou des examens ou réduction du nombre de questions

 

- autorisation de se référer aux tables de multiplication autant que possible.

 

- autorisation de ne pas obligatoirement utiliser un stylo à cartouche d’encre pour les élèves dysgraphiques, dyspraxiques ou gauchers ;

 

- ...

TDA (troubles de l'attention)

- étalement et planification des tâches  dans le temps.

- octroi de plus de temps lors des exercices, des évaluations ou des examens ou réduction du nombre de questions.

 

- autorisation octroyée à travailler debout pour autant qu'il ne dérange pas la visibilité des autres ou à sortir de la classe pour se dégourdir les jambes quand il sent qu'il est trop agité ;

 

- permission de s’asseoir sur un ballon pour diminuer l’impact de l’agitation psychomotrice.

 

Ces listes ne sont pas exhaustives.

 

Sans aucun doute, l’école de la Fédération Wallonie-Bruxelles de Momignies est résolument tournée vers l’avenir, l'ouverture d'esprit et le bien-être des enfants.

 

 

L'école en photos